TV5Monde
 

15 mars 2016

A l’occasion des cinq ans de la guerre en Syrie, TV5MONDE et Les Haut-Parleurs s’associent à Médecins du Monde

A l’occasion des cinq ans de la guerre en Syrie, TV5MONDE et Les Haut-Parleurs s’associent à Médecins du Monde

Les Haut-Parleurs, co-produits par TV5Monde et Fablabchannel, est le premier média vidéo de jeunes réalisateurs francophones aux quatre coins du monde. Ils sont engagés sur des sujets de société qui les touchent et parlent de leur génération avec un ton libre et spontané. Ils viennent d’Europe, d’Afrique, d’Amérique … Leur point commun est de parler français.

A l’occasion des 5 ans de la guerre en Syrie , Les Haut-Parleurs diffuseront – sur leur chaîne youtube et leur site dédié – dès le 14 mars 2016 :

Camille – La Grèce, l’urgence et les camps de réfugiés géants (voir la vidéo ici)

En Grèce, des milliers de personnes accostent tous les jours sur les îles des Cyclades. Camille a pu récupérer une vidéo d’une bénévole tournée à la gopro où l’on se trouve au milieu des secours à l’arrivée d’un de ces bateaux. Puis à la frontière, seuls les Syriens sont autorisés à passer dans les pays des Balkans. Les autres, comme les Afghans ou les Irakiens, se retrouvent bloqués à Athènes. Ils s’entassent au Pirée, dans un aéroport désaffecté, et depuis peu dans les rues de la capitale. Camille témoigne de cette situation humanitaire catastrophique.

Alice en Belgique – Réfugié pour ses idées (voir la vidéo ici)

Mohammed s’est installé à Vilvoorde. Amateur de théâtre, il vit pour le moment de petits boulots pour survivre après avoir fui la Syrie car il avait participé à la révolution en 2011. Ironie de l’histoire, Vilvoorde est une ville d’où sont partis de nombreux djihadistes belges pour rejoindre Daesh en Syrie. Mohammed parlera des violences qu’il a subies et donne son regard sur cette ville qui l’accueille aujourd’hui.

Meghrig en Arménie – Arméniens de Syrie, le parcours dans l’autre sens (voir la vidéo ici)

A Yerevan, Meghrig a refait sa vie avec ses parents après avoir fui la Syrie il y a 3 ans, parce que la ville d’Alep, où son père tenait deux petits restaurants arméniens, devenait très dangereuse. Aujourd’hui,son frère travaille dans le nouveau restaurant familial, cuisinant les recettes de ses arrière grands-parents, qui, fuyant la guerre contre la Turquie il y a 100 ans, s’étaient réfugiés en Syrie. Récit d’un aller-retour d’une famille condamnée à l’exil.

Chloé au Liban – portraits croisés de jeunes Syriens au Liban (voir la vidéo ici)

Chloé a rencontré May, une jeune damascène qui a décidé de reprendre ses études à Beyrouth avec tous les obstacles que cela comporte : problème d’équivalence, de langues d’enseignement (l’enseignement est en arabe en Syrie mais en anglais ou en français la plupart du temps au Liban) et coût des études. En parallèle, elle parlera d’Aboudi, qui, après son bac, a dû fuir la Syrie. Depuis il travaille au Liban dans plusieurs ONG .

Sarah au Canada – Intégration: le pari de la culture (voir la vidéo ici)

Sarah s’est rendue à Montréal pour voir de quelle manière le Canada reçoit les réfugiés syriens à bras ouverts avec pour objectif d’en accueillir 25 000. Regards sur l’accueil des réfugiés dans le grand froid.

Nesrine en France – Le rêve français d’une jeune Syrienne (voir la vidéo ici)

Farah est une jeune damascène. Elle a grandi dans un milieu intellectuel (son père est écrivain) et a participé aux premières manifestations dans la capitale syrienne. Recherchée par le régime, elle a d’abord trouvé refuge à Beyrouth. Puis elle a obtenu un visa d’asile politique pour la France où elle vit aujourd’hui.

A propos :

Grâce au format court (3’) de leur vidéo, les Haut-Parleurs sont diffusés sur tous les écrans via un site dédié www.leshautparleurs.com, youtube et facebook mais aussi sur les antennes de TV5Monde et autres partenaires comme Génération Erasmus+ (pour le thème de l’environnement) et Médecins du Monde (pour le thème des réfugiés). Les Haut-Parleurs, est co-produit par Fablabchannel, fondée par Claire Leproust, ex Capa et TV5Monde dirigé par Yves Bigot et Hélène Zemmour au numérique avec, dès le lancement fin novembre 2015, le soutien de l’Organisation Internationale de la francophonie, la Netscouade, l’Institut français , Erasmus+ et le groupe Audiens.

Les Haut-Parleurs ont les deux pieds ancrés dans la réalité de leur terrain afin d’engager, avec un ton authentique, libre et personnel, une relation avec l’audience sur des enjeux de société à portée universelle. Ils sont français, canadiens, sénégalais, belges, maliens, libanais, franco-danois … Ils parlent, en français, de sujets et de personnages qui les touchent. Ils s’adressent à chacun de nous, à des individus plus qu’à des masses : ils sont les Haut-Parleurs de leur génération. Ils réalisent leurs vidéos d’environ 3 minutes avec leur caméra, appareil photo, smartphone ou tablette, en laissant libre cours à leur créativité et leurs talents. C’est ensemble qu’ils cassent les codes.

La francophonie, c’est 275 millions de personnes et 700 millions à l’horizon 2050, sans compter tous les francophiles dans le monde entier. Pour les toucher, une chaîne sur youtube, un magazine tv sur les antennes de TV5MONDE, une diffusion sur le site de la première chaîne francophone mondiale et un relai auprès de ses millions d’abonnés sur les réseaux sociaux.

Médecins du Monde est un mouvement international indépendant de militants actifs ici et là-bas pour soigner, témoigner et accompagner le changement social. A partir de ses programmes médicaux innovants et d’un plaidoyer basé sur des faits, ils mettent les personnes exclues et leurs communautés en capacité d’accéder à la santé tout en se battant pour un accès universel aux soins. Organisation non gouvernementale (ONG) , Médecins du Monde agit au-delà du soin. Elle dénonce les atteintes à la dignité et aux droits de l’homme et se bat pour améliorer la situation des populations. Présent en Syrie depuis 2008, Médecins du Monde continue d’y intervenir via des cliniques fixes et mobiles pour pallier le manque d’infrastructures dans le nord du pays. L’association appuie également des partenaires syriens, fournit les centres de santé et hôpitaux encore actifs d’Alep, mais aussi de Damas et de Deraa en médicaments, en équipement et en consommables qui manquent cruellement en ces temps de guerre. Médecins du Monde soutient par ailleurs deux centres de soins post-opératoires, au nord de la Syrie et à Reyhanli, au sud de la Turquie. Le personnel est formé à la prise en charge des victimes du conflit, mutilées et traumatisées, qui cherchent à se reconstruire. En 2015, en Syrie, ce sont ainsi 166 252 consultations qui ont été effectuées dans les cliniques de Médecins du Monde et 512 907 patients pris en charge dans les 26 centres de santé soutenus par l’association. Médecins du Monde vient également en aide à des personnes syriennes réfugiées dans les pays voisins : Irak, Liban, Turquie et Jordanie et en Europe.

Interview de Jean-François Corty, directeur des opérations internationales de Médecins du Monde (voir ici)

Dans cette interview pour les Haut-Parleurs, Jean-François Corty explique que “les Syriens, s’ils ne meurent pas sous les bombes, peuvent aussi mourir sur les routes de l’exil“. Il dénonce la politique de l’Europe sur la crise migratoire et la fermeture des frontières. Il rappelle enfin qu’à terme ces réfugiés, pour la plupart des jeunes, sont “une chance pour les pays européens“.